Ajouter une contribution

Traitements écologiques : le temps de l’après chlore

Sébastien CARENSAC, Mis à jour le 17-04-2010

Le chlore à fait son temps. Pendant longtemps, ses propriétés antibactériennes ont été inégalées. Revers de  la médaille : son coût écologique et les irritations sur l'organisme. (voir notre dossier sur le chlore). Des solutions alternatives le détrônent peu à peu.

Plusieurs possibilités existent pour remplacer le chlore . Il faut savoir que des produits remplacent le chlore depuis de nombreuses années déjà dans les piscines. Par ailleurs, de plus en plus de dispositifs techniques (ultrasons, ionisateurs, ozonateurs, UV) sont mis au point pour désinfecter l'eau.


Certains fabricants – d’ionisateurs notamment – revendiquent la capacité de leur matériel à réduire de 80% l'usage du chlore. Mais rien n'empêche les puristes de se renseigner auprès d'un spécialiste pour savoir si tel ou tel substitut du chlore est compatible avec ses matériels.

Mareva – Produit de traitement à base de PHMB et d’oxygène actif
Les produits à diluer dans l'eau

Parmi les produits de substitution, on utilise des agents biologiques, métalliques et minéraux. Leur qualités permettent d'équilibrer le pH de l'eau, de lutter contre les algues et de filtrer les impuretés (terre, pollens, insectes, azote produit par les nageurs...etc.). Autant de facteurs qui dégradent la qualité de l'eau d'un bassin.

Bayrol – Traitement à l’oxygène actif (sous forme de patilles)
Il existe aussi des produits clarificateurs à ultraviolets. Ils sont conçus pour purifier l'eau de votre piscine et détruisent quantité de bactéries et micro-algues. Ces types de flore, qui d'ordinaire se développent par photosynthèse, ne supportent pas les UV. Les clarificateurs sont également utilisés dans les bassins d'agrément peuplés de poissons...


Ce sont essentiellement des produits à base de PHMB et d’oxygène actif.

Ozonateur pour piscine Ozonex
L'ozonateur

Parmi les appareils à installer sur le circuit de traitement d'eau de la piscine, citons l'ozonateur. Celui-ci extrait l'ozone de l'air ambiant. Le gaz est ensuite mélangé à l'eau de la piscine. La réaction chimique qui suit entraîne la désinfection et produit une eau cristalline.


Cette technique améliore le goût et la couleur de l'eau. L’ozonateur est employé en restauration et en hôtellerie. C'est l'un des procédés les plus efficaces. Par contre, il ne filtre pas pollutions et  impuretés.


Il ne représente pas un système de stérilisation à lui seul (faible rémanence), et doit donc être complété par un léger traitement chimique de l’eau.

Ionisateur/purificateur minéral Nature 2 de Zodiac
L’ionisateur

Un ionisateur libère d'infimes quantités de cuivre et d'argent dans l'eau. Des électrodes les dispersent dans la piscine, alors qu'il est alimenté par énergie solaire. Algues et bactéries sont éliminées sans recours a aucun produit chimique. Par contre, s'il permet d'économiser l'usage d'un anti-algue, il ne nettoie pas les polluants (comme les résidus de crème solaire). Un oxydant est nécessaire pour dissoudre celles-ci.

Bio-UV. Différents réacteurs Bio-Uv, à adapter au volume d’eau de la piscine
Les Ultra violets (UV)

L’eau circule dans un cylindre - appelé réacteur - dans lequel elle est soumise à un intense rayonnement de lampes à UV. Au sortir du réacteur, l’eau est débarrassée de toutes ses impuretés microbiologiques. Afin d’assurer la rémanence de l’eau, il faut compléter ce traitement par un léger complément chimique.


Voir notre dossier sur le traitement de la piscine aux ultra-violets .


Le filtre, un complément indispensable

Enfin n'oublions pas l'amélioration des bonnes vieilles techniques. Les traditionnels filtres à sable risquent d'être bientôt détrônés. Là ou ces derniers retiennent des particules de 50 microns, d'autres filtres pour piscine – plus innovants – arrêtent des impuretés de 15 microns.


La nouveauté est d'importance, car avec ou sans chlore, le filtre est l'irremplaçable complément du traitement de la piscine.


Les autres solutions

Ajoutons qu'il existe des éponges en polymères naturels qui améliorent le travail du filtre. On les place à l'intérieur du panier d'aspiration de la pompe. Elles absorbent ainsi une grande partie des agents polluants qui souillent l'eau.


Comme vous pouvez le constater, les solutions écologiques sont multiples. Renseignez-vous auprès d'un professionnel. Il saura vous conseiller en fonction des besoins propres à votre piscine.

 


Nicolas Girault

 

 

Ajouter à vos favoris
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager sur Mon Yahoo! Partager sur Partager sur Del.icio.us
Traitement cuivre/argent
Dominique, publié le 16-04-2010

Salut,
J'ai toujours était peut convaincue du traitement cuivre/argent.
Le cuivre me gaine, c'est tout de même un métal lourd.
Et le risque que l'appareil fonctionne mal ou que l'utilisateur face n'importe quoi est grand. Exemple, j'ai vus une piscine avec les skimmer vert de gris. Depuis plusieurs année le client faisais ses traitement choc au chlore. Le cuivre se fixe aussi dans les dent et les cheveux. Ce qui donne une jolie teinte verte.
Apparemment le vert n'est pas toujours écolo.

Qu'en pensez-vous.
Je cherche du reste des produit 100 % écologique, de préférence écolabélisé. pour la vente sur notre site : http://iaorana.org
ne pas hésiter de me donnée des idées.
Amicalement
Dominique

le thème du mois :

Que pensez-vous de mon devis ? 


Forums de la piscine et du spa


Derniers messages :

Tout savoir
  |  La piscine de A à Z
  |  Les équipements
  |  Styles de piscine
  |  Comment faire ?
  |  Les comparatifs
  |  Vos expériences
Tout savoir
  |  Le traitement de A à Z
  |  Comment faire ?
  |  Les comparatifs
  |  Où acheter ?
  |  Vos expériences
Les accessoires
  |  Aménager de A à Z
  |  Comment faire ?
  |  Où acheter ?
  |  Vos expériences
Accueil

 > 

Entretien piscine

 > 

Comment faire

 > 

Traiter l'eau de votre piscine

 > 

Traitement écologique

 > 

Traitements écologiques : le temps de l’après chlore